Me découvrir

scannnn0001Je suis né le 22 avril 1956 à Strasbourg. Je grandis à Hoenheim auprès de mes parents et grand parents qui m’ont transmis l’amour de l’Alsace et son histoire mais aussi de la France. Mon père engagé dans la Résistance à 16 ans est pour moi naturellement un repère.

J’ai fréquenté les écoles maternelles et primaires de la commune avec comme camarade de classe le maire actuel. Ma scolarité se poursuivra au Collège Lamartine de Bischheim, puis jusqu’au baccalauréat au Lycée Schoch. 

S’engager

A 18 ans, je m’engage à l’Ecole Militaire de Haute Montagne de Chamonix, après mes classes je rejoins le 27eme Bataillon de Chasseurs Alpins d’Annecy, en 1976 je rejoins les forces spéciales du 13éme Régiment de Dragons Parachutistes. Au service de ma patrie, j’y ai vécu des moments concrets, intenses, confronté aux réalités géopolitiques. Je sers dans la réserve jusqu’en 1997.

De retour à la vie civile, je travaille sur des chantiers avant d’étudier en Faculté des Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives  (STAPS ) pour m’orienter vers le professorat d’EPS ( Professeur d’Education Physique et Sportive ) .

Marié, père de famille,  je démarre ma carrière d’enseignant comme maitre auxiliaire. Un soutien et une reconnaissance à mes proches, une synergie qui émane de l’espace familial, je réussis le concours de professeur.

 J’ai enseigné dans le haut Rhin avant d’être en poste à Strasbourg et pendant près de 30 ans en lycée professionnel, le CEFOP qui va devenir le lycée professionnel Charles de Foucauld à Schiltigheim. Confronté durant ces nombreuses années aux jeunes en difficulté et en recherche d’identité .

En 2005, je débute une  formation de chef d’établissement, ce qui m’a permis d’appréhender les  textes et les rouages officiels auxquels sont soumis les personnels d’Etat, et aussi de découvrir les difficultés de fonctionnement de l’Administration.

Je termine ma carrière au sein de l’Education nationale en 2016 deux ans avant l’âge légal ayant une carrière longue. Un parcours professionnel, où je me suis consacré  à transmettre des savoirs et à développer des compétences auprès de la jeunesse. J’étais à leur écoute mais dans un strict respect des règles et des valeurs de la Société. J’espère avoir modestement contribué  à les faire devenir des citoyens à part entière.

Tisser du lien social

M’impliquer dans le tissu associatif culturel et sportif allait de soi tout au long de ma vie.

De 1979 à 1990, j’entraine la section natation de l’ASPTT Strasbourg, à la Robertsau, à Schiltigheim puis à la toute nouvelle piscine de Hautepierre. En tant que moniteur puis président, je participe  à la création des sections de planche à voile et d’escalade du club sportif de Reichstett. En 1995, je deviens  président général de ce  club omnisports qui compte 13 sections et 1200 membres et qui œuvrent pour le bienfait et le dynamisme de toute une commune.

L’Histoire fait partie de mes passions ; lien indéfectible entre nous et nos anciens. C’est d’ailleurs ce qui nous construit et nous identifie à notre Culture. Dans ce cadre, je suis membre fondateur de l’association des Amis du Fort Rapp en 1992, j’en deviens président en 1998 jusqu’en 2008.

Toutes ces expériences, ma sempiternelle soif de connaissances, mon énergie d’aller de l’avant  m’ont conduit inexorablement vers l’engagement politique afin de ne pas subir.

Visite du Fort Rapp avec Adrien Zeller
Visite du Fort Rapp avec Adrien Zeller

J’adhère au RPR en 1995.

Elu en 2001, je deviens maire de Reichstett en 2008. Je fais de la gestion de ma commune une priorité et défends ses intérêts à la CUS puis à l’Eurométropole où je préside aujourd’hui un groupe d’élus.

Suppléant du député André Schneider en 2012, j’assume des fonctions militantes, d’abord dans la 3ème circonscription, puis en devenant Secrétaire Départemental des Républicains du Bas-Rhin.

Attaché à la défense du fait régional, je deviens conseiller régional en 2015.

Au niveau municipal comme dans l’ensemble de mes engagements, je fais le choix de défendre des valeurs fortes, de m’appuyer sur mes équipes et de déléguer … La politique que je défends est faite de bon sens, d’écoute, d’échange …  J’ai pris l’habitude de rester dans l’ombre . Mon engagement est d’abord pour la Collectivité, pour chacun d’entre nous et au service de tous.

Je le ferais avec ma suppléante Sylvie Gil Barea !