MANIFESTATION A L'ASSEMBLEE NATIONALE A PARIS 2014 606

Alsace : Ma réponse au Club Perspectives Alsaciennes

MANIFESTATION A L'ASSEMBLEE NATIONALE A PARIS 2014 606J’ai répondu récemment aux questions du Club Perspectives Alsaciennes. J’ai à cœur de défendre l’Alsace, autant au niveau institutionnel que pour ce qui concerne nos « libertés alsaciennes ». Je suis ainsi favorable, depuis 2014 à la création d’une Collectivité Territoriale Unique.

J’ai, cependant, tenu à défendre aussi les intérêts de l’Alsace dans les institutions existantes car il était important et vital de faire entendre la voix de l’Alsace, face aux autres régions.

Voici mes réponses :

1)      Avant la fin de la session parlementaire du mois de juillet 2017, signerez-vous  une proposition de loi  créant une nouvelle  région Alsace hors du Grand Est (sur le modèle de la Corse)  afin d’unifier les deux départements du Rhin en une collectivité territoriale intégrée ? OUI/NON

Georges Schuler : L’Alsace est ma région. Elle a été regroupé administrativement dans l’ensemble Grand Est par une loi présentée par le Parti Socialiste et signée par l’ensemble des ministres du Gouvernement Valls, dont Emmanuel Macron. J’ai pris part à des nombreuses manifestations pour contrer ce projet, même à Paris devant l’Assemblée Nationale.

Je défends et ai toujours défendu l’idée d’une initiative institutionnelle portant sur la création d’une collectivité territoriale unique, fusion des départements et des compétences de l’ancienne région Alsace sur le périmètre alsacien.

Je serai donc de ceux qui signeront un projet de loi moderne et innovant, permettant de rendre la parole à l’Alsace.

  1. MANIFESTATION A L'ASSEMBLEE NATIONALE A PARIS 2014 131En cas de refus, quelles initiatives entendez-vous prendre (dans l’opposition ou dans la majorité) avec les élus locaux et toute la population pour faire progresser ce projet décisif pour l’avenir de l’Alsace en Europe ?

Georges Schuler : Il n’y a pas de refus ! Il y a majorité ou pas. Cela pour comprendre qu’à l’Assemblée Nationale, seules les majorités font passer les lois. Une telle loi doit aussi passer au Sénat ! Donc je me battrais déjà, pendant ces élections, pour obtenir une telle majorité et en faire partie.

D’autres initiatives seront alors à étudier sérieusement, comme l’obtention d’une vraie consultation de la population alsacienne, en plus des élus. Je m’y engage.

D’autres combats seront aussi à mener en faveur du bilinguisme, du Concordat du droit local, de notre régime d’Assurance Maladie.

Voilà, vous l’aurez compris, mon engagement pour notre Alsace est total. Je l’ai également montré dans ma commune de Reichstett en soutenant notre mini-écomusée consacré à la valorisation des maisons alsaciennes, en développant le bilinguisme.

Il faut voir comment d’autres régions ont su se faire reconnaître, à l’instar de la Corse, de la Bretagne et voir les modèles qui fonctionnent en Europe, de l’Espagne à l’Allemagne voisine.

 

Je fais partie de ceux qui parlent comme leur BEC a poussé, selon l’expression de Germain Muller.

 

Georges Schuler – Maire de Reichstett – Circo 6703

2 commentaires au sujet de « Alsace : Ma réponse au Club Perspectives Alsaciennes »

  1. Cher Monsieur Schüler,

    Tout juste une remarque, si vous le permettez…
    Germain Muller n’a jamais voulu parler comme le « nez a poussé », mais comme le « bec a poussé ». Le nez, pour parler, ne saurait effectivement que se placer sur une échelle bien plus humoristique encore que ne l’aurait voulu notre regretté Germain qui doit en ce moment bien rire de votre traduction sur son petit nuage…

    Bien à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *